Ce dimanche 14 avril 2019, une partie de la troupe Gospel Fusion kids et teens a pu rencontrer l’association La Terre en Partage à Saint-Just-Le-Martel afin de passer une journée ensemble autour de la cuisine, du sport et de la musique

La Terre en Partage qu’est-ce que c’est?

En quelques mots : Un pari totalement fou que se sont donné un couple de parisiens ; quitter Paris, sa stabilité professionnelle, et son mouvement pour arriver dans une petite commune rurale du  Limousin, encore inconnue pour l’heure de ses audacieux entrepreneurs ; y créer un lieu d’accueil et de vie pour des demandeurs d’asile tout en les qualifiant professionnellement et en leur offrant une certaine stabilité. Ce projet a vu le jour en décembre dernier car La Terre en Partage a accueilli ses premiers résidents à ce moment-là.

La Terre en Partage oui, et dans tous les sens du terme car le travail de la terre de manière écologique et durable est l’affaire de tous. En effet, chaque jour, 3 heures de travail agricole sont obligatoires et mises en place afin de faciliter la future insertion sociale au sein du milieu salarial de ces demandeurs d’asile. Cela peut s’avérer être un réel atout pour ces jeunes gens arrivant dans un pays dans lequel les problèmes d’exclusion dus à de motifs divers et variés sont plus que fréquents et répandus. Les former et les habituer à une profession est ainsi un réel enjeu d’insertion et d’intégration. 
Loin d’être un simple CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile), La Terre en Partage est un lieu qui prépare à la vraie vie en France et qui inculque les valeurs nécessaires à l’épanouissement professionnel aussi bien qu’émotionnel et social. En effet, les résidents sont amenés à vivre ensemble, partager le quotidien et ses tâches, à participer à des formations sur la mécanique, l’électricité ainsi que la couture. D’autre part, ils sont également encadrés par des professionnels qui leur assurent cours de français, et d’autres qui les préparent à des entretiens.


La Terre en Partage aurait très bien pu s’appeler la joie en partage ou encore la simplicité en partage, car passer une seule journée avec ces résidents d’origines et d’histoires diverses, tous aussi uniques les uns que les autres, tous aussi simples les uns que les autres, nous a permis de faire d’extraordinaires rencontres outrepassant la barrière de la langue, n’utilisant qu’un seul langage universel, celui du partage. La Terre en Partage est portée par deux ex-parisiens, désormais Limousins d’adoption dont la volonté et la détermination étaient et demeurent alimentées par un humanisme, un désir d’accompagner et une compassion profonde envers ceux qui en ont besoin. “